Texte

Lieber mal offline.